Accueillir au jardin (fleurs d'exils)

mercredi 31 mai 2017

Du vent, Tistou et une ruche


Des élèves de CP visitent le passage Beslay

Est-ce l'effet des vents forts des récentes semaines ?
Ou bien est-ce ce vent nouveau qui souffle dans le quartier Popincourt ? Ce vent qui réunit laïques et paroissiens pour rendre hommage aux moines de Tibhirine ? Celui qui regroupe tout le monde autour d'un banquet solidaire organisé par le Jardin partagé Truillot et la paroisse Saint-Ambroise, avec le quartier et ceux qui passent au square leurs jours et parfois même leurs nuits ? 

Oui. Ce doit être ce vent-là qui souffle aussi sur le Jardin des connaissances, disséminant ses graines un peu partout…


Tonton Demba avec Julia et Miguel (Le Carillon)

Raph posant les premières couleurs sur l'arbre 
du quartier qui sera fixé sur le mur de l'école Pihet

Leolu dessine le Jardin partagé Truillot et devrait nous rejoindre 
avec des oiseaux à peindre pour les ateliers dessins du Jardin des connaissances. 

Mais tout de même : vous avez vu la vitesse à laquelle les fleurs éclosent ? Une semaine ! deux, tout au plus ! C'est totalement aberrant, non ?!

A moins que…

A moins que ce vent-là porte la voix des comédiennes enchapeautées et que Tistou, du coup, s'en mêle et pose ses pouces verts sur les murs et dans les jardinières !




 



Je vous l'accorde, rien d'extraordinaire ici : ce printemps, on s'est habitués à l'arrivée intempestive de nouvelles espèces dans le passage Beslay  (ci-dessus, feuilles d'histégées). 

Mais, expliquez-moi un peu ce mystère : moins d'une semaine après le premier épisode du Feuilleton du Jardin des connaissances consacré à Tistou,un généreux massif de fleurs colorées surmontées d'une isolée blanche aux pétales bavards, a poussé sur le mur de la maternelle, côté rue de la Folie-Méricourt. Voilà donc le Jardin des connaissances qui déborde du passage, avec ces massifs de synopsées, ainsi nommées parce que la fleur blanche résume toujours les chapitres lus pendant l'épisode d'un feuilleton. A les regarder, on se dit que les gamins qui dessinent à l'issue de la lecture doivent eux avoir des pouces de toutes les couleurs !



Synopsées du premier épisode de Tistou. ©les enfants et ARySQUE

"Rhââ Lovely !", comme disait ce cher Gotlib, grand amateur de coccinelles comme nous autres, parce qu'en plus, ce n'est pas terminé. 

En effet, quelques jours plus tard, les travailleurs handicapés de l'Esat sont venus semer quelques graines dans les jardinières, et hop ! Non seulement elles ont germé rapidement mais, comme si cela ne suffisait pas, les enfants de six classes de l'école maternelle Beslay sont en ce moment en train de raconter sur des arbres, des feuilles et des abeilles en bois, ce qu'ils apprennent en classe ! 




 Dans la classe des petits et moyens de Valérie (école Beslay), 
présentation du projet aux enfants avant l'atelier de peinture

Avec les centres de loisirs,
 la classe de CP de Katia à Pihet, l'école le Petit d'homme et le quartier, ça nous fera 11 arbres et des dizaines de feuilles et d'abeilles en bois peint pour le Jardin et l'allée des connaissances ! 
Le premier a été commencé hier au banquet partagé… On essaie de le terminer aujourd'hui avec l'Esat !


 





Euh… désolée… Je n'ai pas fini. 

Je sais que je suis un peu longue mais… vous ne savez pas l'essentiel. 
Parce qu'en fait, le Jardin des connaissances ce n'est plus simplement un jardin peint et planté dans le passage Beslay. 
Désormais, nous y avons une ruche de bonnes volontés dont les abeilles se baladent. Elles butinaient déjà pas mal au jardin partagé, mais là, elles se sont carrément installé et, régulièrement, ça bourdonne. 

Qu'on se le dise : désormais les Feuilletons du Jardin des connaissances se tiendront les samedi matin à 11h15, dans le jardin des moines de Tibhirine, devant l'église Saint-Ambroise (et à La Librairie La tête ailleurs, s'il pleut). 
Assis dans l'herbe, on écoute les comédiennes raconter l'histoire de Tistou en parlant quelquefois avec les oiseaux. Ensuite, on décore des fleurs et des feuilles qui poussent sur les murs du passage Beslay. 



Veronika Ovchinikova résume l'épisode 2

Anne Brissier et Véronika

Avec Solange Wotkiewicz, lecture du troisième épisode

Ainsi, notre ex-triste passage prend peu à peu des couleurs. Serait-on sur le point de gagner ce pari fou? Faire de ce lieu un espace d'expression partagée pour tout un quartier? Voyez, là, tout en haut de ce long article, comme des enfants de CP de l'école Froment venus nous rendre visite à Truillot et Beslay hier matin, s'amusent à découvrir les tables de multiplication sur les mathématicées ?!

Alors vous aussi, venez de temps en temps dans le passage Beslay et cherchez les nouvelles traces que laisse le vivre-ensemble en mode quartier Popincourt.

Et venez nous voir aussi au Jardin partagé. 
Même si nous ne sommes pas là, vous avez de grandes chances de rencontrer Demba qui vous expliquera l'essentiel. Le plus souvent, vous le trouverez dans la bibliothèque de Tatie Amélie, partagée bien sûr, et mitoyenne à la cabane du jardin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire